Le Phallus et le néant, le film - épisode 1

Publié le par Catherine Barbé

Mini série !

Le film de Sophie Robert continue son périple sur les écrans français depuis quelques mois déjà. Je ne l'ai pas encore vu, mais je me prépare pour l'événement qui secoue le Landerneau.

En quelques épisodes, voici quelques données de base, apports informatifs et réflexions pour préparer l'événement et apprécier les propos tenus par les différents acteurs. A partager !

Revisitons pour l'occasion le mythe d'Œdipe, pierre d'angle de la construction psychanalytique freudienne, rebaptisé pour l'occasion "complexe d'Œdipe". Et tentons de reconstruire l'itinéraire de l'un à l'autre.

La genèse de la découverte freudienne réserve, il est vrai, quelques surprises...

Mein Freud ! Mais d'abord, d'où vient le fameux complexe ?

Retour sur la lettre de Freud  (21 septembre 1897) "je ne crois plus à ma neurotica" qui éclaire les circonstances de la naissance du complexe d'Œdipe...

Mais pour commencer, cap sur les fondamentaux !

En guise d'ouverture :

La psychanalyse comme dogme ?

"En tant que psychiatre je constate que ces dogmes imprègnent encore fortement la psychiatrie française et sont toujours enseignés dans la plupart des facultés de psychologie. S'ils sont cautionnés par les autorités de santé pour soigner des maladies, c’est grâce à des arguments similaires à ceux des gourous qui prônent la liberté de religion. Ceux qui en font usage et commerce nous les livrent ici sur un plateau, et je les en remercie."
Dr Yvan RETIER

Site officiel du film

Préparations

Une mini série de préparation au visionnage du film : des documents critiques, des œuvres d'art, des textes canoniques et toute sorte de choses.

Pour commencer, révisons le mythe d'Œdipe, pilier de la construction psychanalytique freudienne,  et les principaux épisodes qui le constituent. 

Œdipe, les grandes étapes du mythe antique

1 - L'oracle 

2 - Naissance ; exposition ; sauvetage

3 - Parricide

4 - La Sphinge

5 - Inceste

6 - Découverte des crimes ; yeux crevés ; errance ; Antigone

Les principaux oublis de Freud

 

La faute originelle : le viol

Laïos, roi de Thèbes, père d'Œdipe, exilé dans sa jeunesse fut accueilli par le roi Pélops. Ce dernier lui confie l'éducation de son fils Chrysippe.  Laïos s'éprend du jeune homme et le viole.

La Sphinge

La déesse Héra envoie alors la Sphinge, monstre sanguinaire, contre la cité de Thèbes pour la punir du crime de Laïos. L'oracle avertit alors e héros que s'il a un fils, ce dernier le tuera, occupera son lit, et que suivront des malheurs innombrables. Laïos  ignore l'avertissement.

En route pour la malédiction transgénérationnelle !

Entre Œdipe et la Sphinge, il y aura battle !

 

 

 

 

 

sources :  Hésiode, Théog., 326 sqq ; Apollodore, Biblioth. III, 5,8 ; Sophocle, Œd. R., 391 sqq.

Le "complexe d'Œdipe", une invention de Freud

C'est sur une version tronquée du mythe que Freud construit son "complexe d'Œdipe". Il ne retient en effet que 2 épisodes : le parricide et l'inceste, ce qui fait dire à Claude Levi-Strauss :

" Chaque tentative d'expliquer un mythe ne fait en réalité que lui ajouter une nouvelle version, ni plus ni moins authentique, ce que réalise par exemple la psychanalyse en cherchant à explorer l'inconscient individuel à l'aide du mythe d'Œdipe : on n'hésitera donc pas à ranger Freud, après Sophocle, au nombre de nos sources du mythe d'Œdipe."

 The Structural Study of Myth, Journal of American Folklore, 1955

L'histoire ne dit pas si Levi-Strauss applique à ses propres recherches le même statut !

Voilà pour aujourd'hui ! Juste un dépoussiérage superficiel, en attendant d'atteindre à la profondeur.

 

A suivre... Episode 2 : mythe et complexe

Publié dans JOURNAL, Mythe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christophe Temple 26/02/2019 17:33

Hou là !! ça va décoiffer sévère chez les calotins de la culotte ! Bien bien !