Femme et surréalisme, de l'ombre à la lumière...

Publié le par Catherine Barbé

"Pourquoi n’attendrais-je pas de l’indice du rêve plus que je n’attends d’un degré de conscience chaque jour plus élevé? Le rêve ne peut-il être appliqué, lui aussi, à la résolution des questions fondamentales de la vie?".  André Breton, Manifeste du surréalisme (1924)

Manifeste du surréalisme, O.C., t.1, p.318, "Pléiade" cité in Maxime Alexandre, un surréaliste sans feu ni lieu in revue "Mélusine", éd. l'Age d'homme, n°XVIII, 1998

...ou de l'Art,  phare braqué sur les zones sombres de l'Histoire

 

Mise en regard : deux visions complémentaires de la femme à une période clé de l'Histoire mondiale, à travers le prisme novateur/révolutionnaire du surréalisme.

 

 

 

Femme de l'ombre : modèle, muse, amante...

Lumineuses beautés, objets sublimés par le regard masculin

 

 

Kati Horna, femme de lumière

L'engagement artistique et politique d'une femme "ouvrière de la  photographie" : projecteur braqué sur le totalitarisme et ses Phalanges armées.

Publié dans JOURNAL, FEMME-FEMININ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article