FEMME et ARTISTE, CIBLE CHOISIE DES TOTALITARISMES

Publié le par Catherine Barbé

La femme dans le viseur du totalitarisme médical

 

Rappel : l'hystérique, une sorcière comme les autre in "La chasse aux sorcières, épisode 5 (suite)

 

La référence hystorique :

Un peu de lumière dans la ténébre

 

"...(les) thèses eugénistes, présentes dans les débats, (...)  firent l'objet d'une sévère critique de la part d'Henri Ey, grand patron de l'hôpital de Bonneval (Eure-et-Loir). S'opposant à l'idée que la vie des fous n'avait pas de valeur pour la communauté humaine en ces temps de disette, il déclara en février 1941 : "Affligés par un des plus grands maux de l'humanité, ils n'en demeurent pas moins des êtres qui veulent vivre et nous avons, selon le précepte majeur de notre honneur professionnel, l'impérieux devoir de sauvegarder leur existence, fût-ce jusqu'à l'absurde."


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/livres/article/2007/02/22/dans-les-asiles-des-affames-de-vichy_870375_3260.html#ROQSecAW5LiMEBRF.99

Mais aujourd'hui encore

 

En Russie et ailleurs...

La femme, un danger pour l'ordre public !

 

Pour éviter de devenir une espèce en voie de disparition, une seule solution,

"sois belle et tais-toi !" qu'ils disaient mais...

Certaines causent toujours... (ce qui ne les empêche pas d'être belles )

Par exemple :                                        

 

Publié dans JOURNAL, IMAGINAIRE

Commenter cet article