Moire, mode d'emploi

Publié le par Catherine Barbé Temple

Episode 1

."Ce que je sais le mieux, c'est mon commencement". Racine, Les Plaideurs

En guise d'ouverture, je reprends à mon compte le principe exposé en tête du site Hommes et faits auquel j’ai collaboré, selon lequel :

« Chaque groupe humain se fédère autour d’une représentation du monde. Celle-ci configure alors un champ de réalité et un champ de l’imaginaire. Nous avons souvent oublié l’impact de l’imaginaire sur les faits humains. »

Ainsi, plutôt que de commettre un commentaire bien senti de plus sur l’actualité, par exemple, je préfère mettre telle situation qui m’intéresse en relation avec une production imaginaire, conte ou mythe le plus souvent, à laquelle je l’associe. Je crée ainsi un pont, voire une tension entre le réel et l’imaginaire qui peut faire surgir un sens nouveau, pas donné a priori.

Publié dans INCIPIT

Commenter cet article