Article publié depuis Overblog

Publié le par Catherine Barbé Temple

Dimanche 5 octobre

Las ! Le Silence des agneaux, ce ne sera pas pour aujourd’hui !

Ce matin, démarrage/ fulgurance de l’esprit « dans la crépitation du sel et du lait de chaux vive [1]» relatif à l’origine du mot« ordinateur »[2] (étymologie et sémantique font partie de mes dadas). En bref, pour traduire computer, après maints débats, des spécialistes choisissent le Magnus ordinator (=Dieu) de Saint Augustin. Malgré cet élan matutinal vers les hautes sphères de l'esprit, l’activité de la journée va se déplacer subrepticement du bureau vers la cuisine, du clavier au « piano [3]». Journée très fortement marquée en effet par l’influence du « sel et du lait »; frappée au sceau non pas de l’agnus dei mais plus prosaïquement du cochon, du vrai, descendu en sabot des monts du Jura : l’ambiance sera culinaire.

La potée maison en témoigne, d’inspiration variée, bourguignonne, jurassienne mâtinée de basquaise. Hérésie !

Néanmoins, je garde en arrière-plan, tout en épluchant les carottes, Pharaon et ses vaches (dans la potée bourguignonne il y a aussi du bœuf !). Je n’aurai sans doute pas le temps de poursuivre l’écriture de « Pharaon rêve », mais j’ai en magasin un petit billet animalier au titre évocateur, zakouski susceptible de me permettre de tenir le challenge que je me suis fixé de publier le plus… souvent possible.

Il n’est pas impossible que d’ici ce soir, paraisse un nouveau billet en « HUMEUR » !

[1] Saint John perse, Exil,I

[2] Info captée d’une oreille distraite sur ma radio préférée

[3] Fourneau en argot de cuisine

Publié dans JOURNAL

Commenter cet article